Le « Président », gâteau le plus célèbre de la Maison Bernachon, est une véritable création, à l’origine singulière.

En effet, en février 1975, Paul Bocuse doit recevoir la légion d’honneur des mains du président Valéry Giscard d’Estaing.

Pour le repas de cette grande occasion, Maurice Bernachon et Paul Bocuse veulent arriver à l’Elysée avec une gourmandise absolument originale. Ce sera le « Président », spécialement crée pour l’occasion (le 1er pour 20 personnes pesait 3 kg !)

Trois couches de génoise punchées au Cherry recevront une ganache au Gianduja et aux cerises macérées au Cherry. Les copeaux de chocolat signeront, par cette chevelure délicate et fondante, une explosion de cacao.

40 ans après, le « Président » fait toujours le bonheur des gourmands du monde entier.

 

 


 

Cette toque facétieuse, avec ses copeaux de chocolat, ses épis, ses aigrettes de chapeu pour reine-mère au derby d’Ascot, abrite l’affriolant gianduja, un praliné dans lequel la noisette remplace l’amande. Ce gâteau eut son heure de gloire, quand il atteignit l’Elysée en deux exemplaires, une précaution due aux risques de transport et non à la pointe de cherry qui souligne sans contraindre à voir double. On assortit de cerises confites, des bigarreux de préférence, mais, sauf vocation présidentielle, on peut commander à l’unité.

François Werner